Pour réaliser cette étude, Oracle a interrogé 1 511 personnes travaillant au sein de grandes entreprises basées dans les pays suivants : Royaume-Uni, France, Allemagne, Suède et Pays-Bas.

L’engagement, stratégique ou pas ?
Si l’on peut mesurer une hausse du chiffre d’affaires, apprécier l’engagement des salariés est une autre paire de manches. Cela n’empêche pas 93% des employeurs (mais seulement 80% en France) de considérer l’engagement des salariés comme stratégique. Les raisons ? L’impact positif sur la collaboration entre les équipes (65%), et la contribution à l’amélioration des performances de l’entreprise (61%) et de son service clients (60%).
Selon Mélanie Hache-Barrois, directrice Stratégie Ressources Humaines chez Oracle, « les salariés sont en première ligne, ils constituent la représentation publique et l’incarnation de l’entreprise. C’est pourquoi les leaders veulent réussir à comprendre et surtout améliorer l’engagement des salariés. »
Difficile à mesurer

En France, selon 36% des personnes sondées, il est difficile de mesurer le ROI de l’engagement sur l’activité globale de l’entreprise.
Lorsque les employeurs s’engagent sur ce terrain, 68% d’entre eux s’appuient sur les enquêtes de satisfaction annuelles classiques tandis que 37% expliquent utiliser des analyses plus avancées (un pourcentage qui atteint 50% en France, soit le meilleur score de tous les pays étudiés).

Lire la suite sur le site www.focusrh.com > http://bit.ly/2mMAfDA
Par Romain Giry

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *